Otoplastie en suisse : Tout ce qu’il faut savoir sur cette intervention

25 septembre 2018

L’otoplastie est la chirurgie des oreilles décollées ou des oreilles hypertrophiées. Elle corrige et repositionne les anomalies du cartilage du pavillon auriculaire.

Généralement, l’otoplastie est bilatérale, cependant, elle peut être unilatérale, c’est-à-dire qu’une seule oreille est dissymétrique par rapport à l’autre.

Otoplastie : Les anomalies fréquentes

Trois malformations, associées ou isolées, peuvent affecter les oreilles :

  • Une malformation au niveau de la conque, décrite par l’hypertrophie du cartilage central. Les oreilles deviennent ainsi projetées vers l’avant.
  • Une malformation au niveau de l’anthélix, où la plicature du cartilage est déformée rendant le relief inexistant. L’oreille est ainsi déplissée.
  • Une malformation entre le crâne et le pavillon de l’oreille, manifestée par l’angle rétro-auriculaire excessif. Cette anomalie provoque l’hélix valgus, connu par le décollement des oreilles.

Dr. Elias, votre chirurgien esthétique et plastique en Suisse, recommande l’otoplastie dès que l’une ou plusieurs de ces malformations sont constatées.

Otoplastie : Les cicatrices induites

Les incisions de cette intervention esthétique sont réalisées au niveau du sillon rétro-auriculaire, ce qui veut dire qu’elles seront placées derrière l’oreille dans le pli naturel.

Néanmoins, dans des cas rares, l’otoplastie nécessite une seconde incision dans la face antérieure de l’oreille.

Les cicatrices au tout début sont rouges et visibles pendant quelques mois. Avec le temps, Celles-ci deviennent de plus en plus roses et discrètes jusqu’à atténuation au bout d’une année.

Pour favoriser la bonne cicatrisation, les oreilles opérées doivent être protégées des rayons UV durant les premiers six mois, pour éviter le phénomène de pigmentation définitive.

Otoplastie : Les complications spécifiques

Comme toute intervention qui nécessite une anesthésie, l’acte d’otoplastie en Suisse comprend des risques.

Ces risques encourus sont génériques à toutes les interventions chirurgicales. En revanche, certaines complications sont caractéristiques à l’otoplastie.

  • La diminution de la sensibilité : ce cas se traduit par la lésion du nerf auriculaire postérieur. Il peut être accompagné de douleurs. Généralement, le patient retrouve toute la sensibilité de l’oreille au bout de quelques mois.
  • La récidive : cette complication n’arrive que si le patient ne respecte pas les consignes de protection des oreilles, à savoir le port de bandeau pendant 2 mois.
  • La subjectivité : lorsque le résultat ne correspond pas à l’attente du patient du fait d’un manque de communication avec le chirurgien. Il est, ainsi, recommandé de bien s’entendre avec le spécialiste sur les résultats escomptés lors des consultations préopératoires.
  • Les imperfections du résultat : lorsque la correction n’est pas satisfaisante et une asymétrie des oreilles demeure perceptible. Une seconde intervention peut être recommandée pour corriger ce défaut, mais ceci ne peut arriver que 6 mois à un an après la première intervention après une totale cicatrisation des premières incisions.

Si vous avez besoin d’effectuer une otoplastie en Suisse, contactez Dr. Elias, votre chirurgien esthétique et plastique.

Pin It on Pinterest

Share This