Reconstruction mammaire après mastectomie

Description

En 2006, 75 % des patientes présentant un cancer du sein ont bénéficié d’une mastectomie suivie d’une reconstruction mammaire immédiate.

La reconstruction mammaire par tissu autologue graisseux constitue notre choix numéro 1. Il s’agit de transférer de peau et graisse du ventre au niveau de la région thoracique par microchirurgie (DIEP) ou bien reconstituer un sein à partir de la propre graisse de la patiente (lipostructure) suite à une liposuccion.

La reconstruction mammaire par tissu autologue (grand dorsal pédiculé) est également pratiquée dans certains cas.

Malgré cela, la reconstruction mammaire par prothèse préformée est l’intervention la plus souvent réalisée. La prothèse est sélectionnée selon trois paramètres (hauteur, projection et base) et selon le poids de la glande à réséquer.

Pin It on Pinterest

Share This